Le Service Volontaire Européen


Tu as entre 18 et 30 ans ? Tu as envie de changer d’air et de découvrir une culture et une langue étrangère ? Tu souhaites t’investir dans un projet local de développement social ?  

Le service volontaire européen (SVE) t’offre la possibilité de vivre une expérience interculturelle et d’acquérir de nouvelles compétences en dehors de tout cadre scolaire en partant comme volontaire dans un autre pays. Celui-ci fait partie du Corps européen de solidarité (CES), une nouvelle initiative de l’Union européenne. Intéressé ? Lis vite ce qui suit pour connaître les formalités à remplir pour pouvoir toi aussi devenir volontaire européen.

.

 

“Qu’est-ce que c’est ?”

Le SVE est un programme créé et subventionné par la Commission européenne. Son but est de te permettre d’exprimer ton engagement et ton sens de la solidarité en participant à un projet au bénéfice d’une collectivité locale. Les missions proposées touchent des thèmes comme l’action sociale, la protection de l’environnement et de la biodiversité, la culture, le sport, l’éducation,…

 

“Quelles sont les conditions de participation ?”

Pour pouvoir participer au programme SVE, tu dois :

  • avoir entre 17 et 30 ans
  • avoir ta résidence légale dans un pays du programme ou dans un pays partenaire (Islande, Liechtenstein, Norvège, Turquie, ancienne République yougoslave de Macédoine). Peu importe donc ta nationalité
  • demander, si c’est nécessaire, la délivrance d’un visa
  • faire preuve d’une solide motivation : la rencontre interculturelle est enrichissante mais le déracinement est parfois éprouvant !
  • aucun critère de formation ou de diplôme n’est exigé

 

“Pour quelle durée ?”

Les projets portent sur une durée qui peut aller de 2 à 12 mois. Possibilité de faire un projet de 2 semaines à 2 mois si tu es jeune et que tu as moins d’opportunités ou si tu pars en volontariat de groupe.

 

“Quels sont les pays d’accueil ?”

Il est possible d’effectuer ton SVE dans de nombreux pays européens. Ces pays sont soit des pays « programme » soit des pays « partenaires voisins ». Tu peux par exemple partir dans un Etat membre de l’Union européenne (Autriche, Grèce, Suède,…) ou dans un pays de l’espace européen (Islande, Lichtenstein, Norvège) ou encore encore dans un pays considéré “comme partenaire” dans le reste du monde (Egypte, Moldavie, Maroc, Russie,…). 

 

“Quelles sont les modalités ?”

La Commission européenne finance une très grosse partie du projet, ce qui est à ta charge est donc minime (on te demandera éventuellement une participation aux frais de voyage). Ton hébergement dans le pays d’accueil est pris en charge ainsi que les repas. Tu bénéficieras d’argent de poche mensuel et d’une assurance complète. Par contre, tu ne recevras pas de rémunération.

 

“Comment procéder ?”

La première chose à faire est de prendre contact avec un organisme d’envoi (comme par exemple, l’nfo J à La Louvière) qui t’aidera tout au long de la procédure.
Avec cet organisme, tu identifies et sélectionnes les projets d’accueil qui t’intéressent et tu prends contact avec eux afin de vérifier si les périodes, l’environnement et les tâches à fournir te conviennent. Une fois que vous êtes d’accord, l’organisme d’accueil dépose un dossier de demande de subvention à son Agence Nationale. Attention, les délais sont très stricts. Par exemple, si tu veux partir en juillet, il faut avoir déposé ton dossier pour le 1er février ! Six mois sont nécessaires pour effectuer les démarches avant ton départ en SVE.

 

“Ton projet est accepté ?”

Alors tu devras :

  • rencontrer régulièrement ton organisme d’envoi qui t’aidera à te préparer aux niveaux interculturel et personnel
  • remplir quelques formalités administratives (afin d’être en ordre vis-à-vis de la Sécurité sociale belge, de l’ONEM ou des allocations familiales le cas échéant)
  • participer à une formation lors de ton arrivée qui t’informera sur ton pays d’accueil et sur ses réalités culturelles
  • participer à une formation linguistique
  • prendre part à une évaluation à mi-parcours qui te permettra d’échanger tes expériences sur le SVE
  • participer à une évaluation finale

 

“Et ensuite ?”

Quand tu aurais fini ton projet SVE, tu recevras un certificat appelé le ‘Youthpass‘, il s’agit d’une attestation de participation à des activités solidaires. Tu pourras également participer à une activité de suivi dans les 6 mois qui suivent la fin de ton SVE pour valoriser l’expérience que tu auras acquise.

Envie de lire des témoignages ?  C’est ICI ou ICI. Intéressé ? Nous pouvons t’aider tout au long de la procédure, passe nous voir à l’Info J 😉
.

 

En savoir plus

 Portail européen de la jeunesse  : Comment choisir une activité bénévole ? – Le SVE : pourquoi ? –  Projets SVE
Service volontaire : Liste des projets CES/SVE
 BIJ (Bureau international jeunesse)  : Corps européen de solidarité
Erasmus + : Kit d’information sur le service volontaire européen (SVE)

Un commentaire, une question ?