Binge drinking


Les fêtes de fin d’année, les anniversaires, les sorties le week-end,… sont souvent synonymes de consommation d’alcool pour tous, y compris pour les jeunes.

C’est socialement accepté et les premières consommations se font souvent dans le cadre familial. Mais on le sait, boire trop jeune, trop et trop vite comportent de nombreux dangers pour la santé ainsi qu’un important risque de devenir dépendant de l’alcool à l’âge adulte !
.

 


« En soirée, je bois verre sur verre ainsi je suis très vite « pété » et directement dans l’ambiance ! » 

Cette forme de consommation porte un nom : le « binge drinking » ou la « beuverie express ». Ça désigne le fait de consommer 4 ou 5 verres d’alcool en un court laps de temps avec l’intention de s’enivrer rapidement. Ce phénomène très à la mode nous vient des pays anglo-saxons et touche particulièrement les jeunes.

 

 

« C’est pas très grave si c’est qu’une fois par semaine en soirée, je suis pas alcoolique non plus ! »

L’ivresse, c’est toujours une perte de contrôle… de la légère sensation de « lâcher prise » au coma éthylique en passant par les comportements agressifs ou violents, tout est une question de dosage et nous ne sommes pas tous égaux devant les effets de l’alcool : l’âge, l’état de santé général avec ou sans prise de médicaments, etc. sont des critères qui font que l’on basculera plus ou moins vite dans l’ivresse.

L’abus d’alcool donne une sensation d’invincibilité alors que dans les faits, on est plus vulnérable : on baisse la garde par rapport aux dangers réels que sont les relations sexuelles non protégées, la conduite d’un véhicule, un black-out (perte de la mémoire sur un court laps de temps), etc. Mais aussi dans la vie de tous les jours comme la violence, les difficultés scolaires, le suicide…

Par ailleurs, ce mode de consommation peut bel et bien déboucher sur une dépendance réelle à l’alcool (lorsque tu auras besoin d’alcool dans toutes les situations de la vie quotidienne). Or, à moyen et long terme, des dysfonctionnements au niveau du cerveau ainsi que des lésions irréversibles et des retards de maturation sont aussi un risque avéré. Quand on combine le tout, l’alcool est quand même l’une des causes principales de mortalité chez les jeunes de 15 à 29 ans !

 

 

« C’est quand même mieux de boire un verre plutôt que de se fumer un pétard ou bien de se droguer ! »

L’alcool, c’est aussi une drogue : sa consommation peut entraîner une dépendance et comme on l’a déjà dit, il agit sur le cerveau alors que celui-ci n’est pas tout à fait formé, on dit qu’il modifie l’état de conscience.

Il existe d’ailleurs une législation en la matière : tout alcool est interdit aux moins de 18 ans à l’exception de la bière et du vin autorisés à partir de 16 ans. En ce qui concerne les boissons “pré-mixes”  (bière + (arôme de) spiritueux ; vin + autres boissons ; bière + une référence à un spiritueux), ils sont interdit à la vente aux moins de 18 ans. Il y a cependant une exception pour les “pré-mixes” à base de bière auxquels a été ajouté un arôme de fruit, un autre produit ou une boisson non alcoolisée, ceux-ci sont autorisés à partir de 16 ans.

Ce qui veut dire que si tu souhaites acheter une boisson alcoolisée dans un bar, un night-shop ou encore dans un supermarché, la personne qui te sert est en droit de te demander ta carte d’identité pour contrôler ton âge afin d’éviter une infraction.

Autre constat, l’alcool est parfois associé à d’autres drogues comme le cannabis ou bien encore l’ecstasy. Ces mélanges explosifs augmentent fortement les dangers ! A titre d’exemple, l’association alcool-cannabis engendre 15 fois plus de risques d’accident mortel sur la route que l’alcool seul.

 


Dernière chose : l’alcool déshydrate ! Alors, bois de l’eau entre les coups, tu te sentiras beaucoup mieux le lendemain
😉
.
.

.

 

En savoir plus

Où trouver des infos et un accompagnement : Aide-alcool.be – Infordrogues.be – Jeunesetalcool.be
Latitude Jeunes – Manuel de survie du fêtard (pdf)
Latitude Jeunes – Divers articles sur l’alcool

.

Adresses utiles

ASBL Ellipse
Rue du Houssu 99
7141 Carnières
064 44 17 2021


Permanences téléphoniques de 08h30 à 12h30 et de 13h00 à 16h00
Site web
ASBL Ellipse (Antenne ambulatoire)
Rue de Belle-Vue 83
7100 La Louvière
064 22 48 90
Permanences téléphonique de 08h00 à 12h00 et de 13h00 à 17h00
Site web
Service d’accompagnement à domicile pour personnes souffrant ou ayant souffert d’assuétudes (CASA)
83 rue de Belle-Vue
7100 La Louvière
0473 79 33 24 / 0473 79 33 25 / 0473 79 33 26
Permanences téléphonique de 08h30 à 12h00 et de 13h00 à 17h00

Un commentaire, une question ?