Job étudiant : ce qu’il faut savoir avant de commencer


Les vacances approchent, tu as envie de te faire un peu d’argent de poche pour payer ton prochain festival ou encore avoir une première expérience du monde du travail ? Pour ne pas avoir de mauvaise surprise, mieux vaut être bien informé.

Qui peut travailler ? Combien d’heures ? Quel type de contrat ? Voici quelques éléments de réponse.
.


.

“J’ai 15 ans, est-ce que je peux travailler ?”

  • Tu peux travailler comme étudiant à partir de 15 ans si tu as fréquenté les deux premières années de l’enseignement secondaire sans forcément les avoir réussies (tu n’es donc plus soumis à l’obligation scolaire à temps plein).

  • Si tu as 16 ans sans condition supplémentaire.

  • Si tu es étudiant à temps-partiel (Cefa, Ifapme, EFP), que tu suis des cours théoriques à l’école et que tu es en stage chez un patron, tu peux travailler sous le statut étudiant selon certaines conditions :

    ▪ que ce soit en dehors des heures de formation théorique et pratique
    ▪ que ce soit chez un employeur différent de celui où tu effectues ton contrat d’apprentissage, à l’exception des mois de juillet et août
    ▪ que tu ne bénéficies pas d’allocations de chômage ou d’insertion


    Si tu es étudiant et que tu as arrêté ou n’as pas signé de contrat d’apprentissage ; que tu ne suis pas de formation pratique à côté de ta formation théorique; tu peux également travailler sous le statut étudiant mais seulement en période de vacances scolaires.

  • Tu ne peux donc pas travailler sous contrat étudiant si :

    ▪ Tu travailles depuis au moins 12 mois de façon ininterrompue auprès du même employeur (contrat avec cotisations sociales). Tu ne peux donc plus avoir de contrat étudiant chez celui-ci mais rien ne t’empêche de travailler en job étudiant auprès d’un autre employeur.

    ▪ Tu suis uniquement des cours en horaire réduit ou des cours du soir (donc demi-journées, soirs, week-ends, soit moins de 15 heures par semaine) sauf s’il s’agit d’études en horaire temps plein de jour et qu’il s’agit de ton activité principale (tu n’es donc pas inscris comme demandeur d’emploi).

    ▪ Tu effectues un stage non rémunéré lié à tes études.

    ▪ Tu es étudiant à temps-partiel  et que tu as un contrat de travail ou si tu bénéficies d’allocation d’insertion ou de chômage.

    Si tu es dans un de ces cas, tu seras alors sous contrat de travail ordinaire. En cas de doute, tu peux contacter le Contrôle des lois sociales.

“Combien d’heures puis-je travailler sur l’année ?”

Tu peux prester 475 heures, réparties librement sur l’année (maximum 8 heures par jour et 40 heures par semaine). Si tu souhaites travailler plus, c’est possible !  Mais à partir de la 476e heure, tu seras soumis à des cotisations sociales plus élevées.

En temps normal (pour les jeunes nés avant le 1er janvier 2001), pour ne pas perdre tes allocations familiales ton travail étudiant est limité à 240 heures maximum par trimestre (si tu dépasses ce quota, tu ne reçois pas les allocations familiales pour le trimestre où tu as trop travaillé). Exception faite pour le mois de juillet, août et septembre où il n’y a pas de limite, tu peux travailler autant que tu veux à condition de poursuivre des études en septembre.
Mais en raison de la pandémie, depuis novembre 2020, il n’y a plus ce quota des 240 heures par trimestre pour la Wallonie. Tu peux donc travailler autant que tu veux, sans toutefois dépasser les 475 heures sur l’année et la limite des 12.842,85 € brut pour ne pas payer d’impôts.

Tu travailles dans l’horeca ? Tu as droit à 50 jours supplémentaires sous statut de travailleur occasionnel (avec cotisations normales sur un bas salaire fictif). Attention toutefois que ces contrats occasionnels ne peuvent pas être de plus de 2 jours consécutifs. Vérifie tes jours restant sur horeca@work.

“Qu’en est-il de mon contrat étudiant ?”

Le contrat de travail étudiant est désigné comme « contrat d’occupation d’étudiant ». En effet, un contrat écrit est obligatoire entre toi et ton employeur et il doit être signé au plus tard au moment de ton entrée en service en deux exemplaires (un pour l’employeur et un pour toi). Si tu as plus de 18 ans, tu peux conclure et mettre fin toi-même à ce contrat. Si tu es mineur, il te faudra l’accord express ou tacite d’un de tes parents/tuteur légal.

Ce contrat est conclu pour une période déterminée et il doit contenir une série de mentions obligatoires comme ton identité, ta date de naissance, la date du début et de fin de l’exécution du contrat, la description de la fonction exercée… Bref, comme un premier contrat de travail !
Si une de ces obligations n’est pas respectée, tu es en droit de mettre fin à ton contrat à tout moment sans devoir donner un préavis ni payer d’indemnité.

Les contrats d’occupation d’étudiant ont une durée maximale de 12 mois. Dès que tu comptes 12 mois d’ancienneté ininterrompue chez le même employeur, l’ONSS te considère comme un travailleur ordinaire. Cela implique le paiement de cotisations sociales normales soit 13,07% déduites de ton salaire net au lieu de 2,71% pour un contrat d’occupation étudiant (à condition de ne pas dépasser les 475 heures).

“Pour quel salaire ?”

Pour les étudiants qui travaillent au minimum un mois, le salaire attribué sera un pourcentage du salaire minimum fixé par la CCT (Convention collective de Travail, définie par secteur d’activité et par entreprise) ou du RMMG (Revenu Minimum Mensuel Garanti). Entre 70% (pour les moins de 17 ans) et 94% de ce montant (pour les jobistes âgés de 20 ans). Dès 21 ans, c’est la totalité de la somme qui sera accordée. En résumé, ça dépend des barèmes.

“Et si ça ne ce passe pas bien lors de mon job ?”

Tu peux alors rompre ton contrat. Comme dis plus haut, si tu souhaites rompre ton contrat durant les 3 premiers jours qui font offices de période d’essai, il n’y a pas de préavis. Par contre, si ton contrat devait se finir en dehors de cette période, sache qu’il y a des délais de préavis à respecter :

▪ moins d’1 mois de travail : préavis de 1 jour
▪ plus d’un 1 mois de travail : préavis de 3 jours

Le préavis sera effectif à partir du lundi suivant la semaine durant laquelle il a été envoyé (soit par recommandé soit en mains propres avec accusé de réception signé par l’employeur).

“Est-ce qu’il y a des mesures spécifiques à cause de la crise sanitaire ?”

En effet, quelques mesures ont été prises par rapport à la situation :

  • Il est possible de demander ton attestation student@work sans te déplacer via le service en ligne ou via l’application.

  • Si tu travailles dans les soins de santé ou dans l’enseignement, les heures du quatrième trimestre (octobre-décembre) 2020 et du premier trimestre (janvier-mars) 2021 ne seront pas pris en compte, elles n’apparaitront pas dans ton décompte.

  • Normalement, si tu travailles plus de 240h heures par trimestre (sauf pour les mois de juillet, août et septembre), tu ne perçois pas d’allocations familiales pour ce trimestre (si tu es né avant le 1er janvier 2001). Vu la situation, cette règle a été changée, en Wallonie tu peux travailler autant que tu veux sans qu’il y ait un impact sur les allocations familiales sans toutefois dépasser la limite les 475 heures sur l’année.

  • Les revenus en tant qu’étudiant au cours des deuxième et quatrième trimestres 2020 et du premier trimestre 2021 ne seront pas pris en compte pour déterminer si tu restes fiscalement à charge de tes parents.


    N’hésite pas à consulter le site Student@work pour en savoir plus à propos de ces mesures.
En savoir plus
MySocialSecurity –  Student@work et Horeca@workA propos du travail étudiantA propos des 475 heuresContrat étudiantSalaireAllocations familiales et impôtsCrise Corona : mesures spécifiques pour Student@work
Infor Jeunes – Guide sur la législation du job étudiant – Brochure Action jobConsulter le guide en ligne
Infor jeunes Bruxelles – Brochure “Le guide législation job Étudiant” (pdf)
Forem.be – Le travail étudiant
SPF Emploi –  Travail des étudiants 
Sites étudiants des syndicats – Your job (FGTB) – Job étudiant (CSC)
Droitsdesjeunes.be – Travail étudiant (pdf)
Jesuisjobiste.be – Connais-tu les risques du travail ?

Un commentaire, une question ?