Suivre des cours en soirée 2


Cours du soir, promotion sociale, horaire décalé… que signifient tous ces termes ? Que peut-on suivre comme cours en soirée? Avec quels avantages et quels inconvénients ? A qui cela s’adresse-t-il ? 

Ce qu’on appelle « cours du soir » désigne en fait une modalité mais pas la nature des cours. Cela peut en réalité recouvrir plusieurs types d’enseignement différents : des cours de promotion sociale, des cours dispensés en horaire décalé, des formations délivrées par un centre de formation de l’IFAPME /EFPME ou encore des cours privés.

.
.

Les cours en horaire décalé

Ils concernent l’enseignement supérieur, en très grande majorité universitaire mais il y a quelques sections de haute école représentées. Les conditions d’accès, les diplômes délivrés et le plus souvent la durée sont identiques à ceux des mêmes branches données en journée. Cet enseignement est en général réservé à des personnes qui sont déjà dans la vie active, les cours sont organisé en soirée ou le samedi.
La plupart des sections proposées sont des cours de 2eme cycle. Cela signifie qu’il faut déjà avoir le diplôme supérieur de 1er cycle universitaire correspondant ou un diplôme de bachelier de type court qui permet d’y accéder par un processus de « passerelle ».

La promotion sociale

C’est un enseignement qui propose des cours sur la même structure que l’enseignement dit « de plein exercice » : fondamental (CEB, CESDD,CESS), secondaire ou supérieur (bachelier et quelques sections de “type long”). On peut y suivre des cours pour obtenir son CESS avec le projet de faire de l’enseignement supérieur « traditionnel » ; on peut aussi se former à un métier avec des filières qualifiantes de niveau secondaire (l’équivalent du technique et du professionnel) ou encore obtenir un diplôme supérieur.

Plus souple que l’enseignement de plein exercice, les apprentissages sont organisés en modules. La plupart des formations sont proposées en « Régime 1 » : chaque fois qu’une matière est terminée, on peut valider l’unité de formation qui correspond à cet apprentissage en passant un examen. Une fois tous les modules acquis, pour obtenir le diplôme, il faut réussir une « épreuve intégrée » : montrer qu’on peut utiliser les différentes notions pour résoudre une situation concrète.
Certaines options sont sous le Régime 2, c’es-à-dire que les cours sont organisés comme dans l’enseignement de plein exercice et les examens sont prévus en une seule session).

Les cours peuvent être donnés en journée comme en soirée. Certaines formations sont accessibles à partir de 15 ans (à condition que les deux premières années de l’enseignement secondaires soient finies et qu’il fréquente une école secondaire de plein exercice, un CEFA, un centre de formation de l’IFAPME, un apprentissage industriel ou tout autre forme d’enseignement qui répond à l’obligation scolaire à temps-partiel) jusque 18 ans. Par contre, pour s’inscrire aux cours qui permettent d’obtenir un diplôme supérieur (baccalauréat) il faut être âgé de minimum 18 ans le diplôme ne peut être délivré avant l’âge de 23 ans sauf si tu entres dans certaines conditions.

Les mêmes diplômes qu’en plein exercice ? Pas tous, certains titres de bachelier sont en effet équivalents (ouvrent les mêmes droits pour les passerelles) mais d’autres sont spécifiques à la promotion sociale (même si le titre délivré est bachelier !). Plus court que le bachelier (en deux ans) et centré sur un profil professionnel.

A l’IFAPME (Institut wallon de Formation en alternance des indépendants et Petites et Moyennes Entreprises) ou à l’EFPME (Espace Formation PME à Bruxelles)

On peut également suivre des cours en soirée ou en journée afin d’obtenir une qualification professionnelle et un accès à la profession (pour les professions réglementées). L’offre est constituée de métiers que l’on peut exercer en tant qu’indépendant (ce qui n’empêche pas de travailler comme salarié). A côté des formations initiales, il y a aussi tout un tas de formations complémentaires ou continuées pour des personnes déjà dans le métier et qui veulent acquérir de nouvelles techniques.

Basée sur l’alternance entre les apprentissages théoriques et la pratique professionnelle (par un stage chez un patron), la formation des Classes Moyennes permet un taux d’insertion professionnelle très important. Ici, par contre, pas de diplôme supérieur, même pour les formations en 3 ans.

Opérateurs privés

Enfin, certaines formations sont dispensées via des opérateurs privés (c’est-à-dire qu’ils ne reçoivent pas de subsides des pouvoirs publics et donc, c’est l’élève qui supporte l’intégralité du coût). Certaines formations sont d’excellente qualité mais le meilleur peut aussi côtoyer le pire puisque s’il n’y a pas de subsides, il n’y a pas de contrôles non plus.

On peut trouver des formations courtes (langues , informatique) mais aussi des modules plus longs (sur plusieurs années) qui ont une perspective professionnelle dans le domaine de l’esthétique, du bien-être et des psycho-thérapies notamment mais aussi des écoles de commerce, de communication ou d’ingénieur du son, etc. Ici, il faut être majeur et on n’obtient pas de diplôme supérieur reconnu par la Fédération Wallonie-Bruxelles.

Par contre certaines formations existent uniquement dans l’enseignement privé et sont bien notées dans les milieux professionnels. Ici plus qu’ailleurs encore, il est capital de bien s’informer.

En savoir plus
Enseignement.be : Portail de la Communauté Française où tu peux trouver toutes les adresses des écoles et leur offre de formation.
Ifapme.be : Portail de l’enseignement en alternance des classes moyennes, tu peux y trouver une description du système, les adresses des centres de formations, la liste des formations proposées en Wallonie, etc.
Efpme.be : L’espace formation PME et centre de formation des classes moyennes en région bruxelloise.
Association Hainaut – Liste des formations proposées en promotion sociale dans le Hainaut
Siep – Article “L’enseignement de promotion sociale, de quoi s’agit-il ?” –  Liste de formations en fonction du type d’enseignement

Un commentaire, une question ?

2 commentaires sur “Suivre des cours en soirée

  • POLOME GUY

    Bonsoir, ma fille Coralie qui a eu beaucoup de problèmes de santé mais qui est persévérante, a suivi les cours généraux de CESS aux cours du soir à Courcelles ; cela se faisait sur 2 années ; le problème est que leur programme ne prévoyait aucun cours d’anglais la 1ère année ; puis soudain, au moment d’entamer la 2e et dernière année, il ont exigé un examen d’entrée très corsé en anglais qu’il était impossible de réussir sans une bonne base ; conséquence, Coralie a tous ses certificats de réussite du CESS sauf celui d’anglais. Mais où trouver un établissement qui donne des cours d’anglais “accélérés” pour combler ce qui manque pour avoir le diplôme complet de CESS ???
    Grand MERCI pour votre aide !!!

    • admin-infoJ Auteur de l’article

      Bonjour,
      Veuillez nous excuser pour cette réponse tardive.
      Vous trouverez sur http://langues.siep.be toute l’offre de formation au niveau des langues.

      Dans quelle région recherchez vous ? Quel âge a votre fille ? Est-elle toujours sous statut étudiant ? Ou a-t-elle un statut de demandeuse d’emploi ?
      Si elle est demandeuse d’emploi, le Forem propose des modules intensifs en anglais.
      Si elle est étudiante, la première option que je vous aurais proposé est la promotion sociale ou une académie mais je suppose que quand vous parlez de “cours accélérés”, un an serait trop long ?
      Vous pouvez alors opter pour des cours particuliers donnés par un organisme (par ex. https://www.formazimut.be/cours-pour-enfants/ sur Mons ou https://www.funhelangues.be/ado-et-adultes-16-99-ans sur Soignies).
      Il existe également des organismes qui proposent des formations en 3 ou 6 mois (par ex. http://www.bts.be sur Marcinelle).

      Voici quelques éléments de réponse en attendant de plus amples informations.
      Bonne journée,

      DUBREUX Robine
      Info J – Information Jeunesse
      Centre Indigo asbl
      Tél: 064/ 21 15 55 / Fax: 064/ 26 10 37
      Mail :